Un Robot Humanoide ouvre les journées de l’innovation d’El Ghazela

0
455

Un robot humanoïde, fabriqué par l’entreprise internationale « Cynapsys » a procédé, lundi, à l’ouverture officielle des deuxièmes journées de l’innovation au Technopole El Ghazela à l’Ariana (Tunis).

La procédure est simple: Il a réagi rapidement à l’invitation de son interlocuteur et reconnu sa voix et sa forme, à travers l’application androïde (Smartphone-PC), et ensuite il a annoncé, en anglais, l’ouverture de la manifestation.

« Le robot, une invention 100% tunisienne témoigne de l’esprit innovateur chez le tunisien mais aussi des progrès que la Tunisie a réalisés dans le domaine des TIC », a fait remarquer le ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, Noômen Fehri.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le ministre a indiqué que cette manifestation vient célébrer la journée internationale de la communication, marquée, cette année, par le lancement de la carte électronique internationale.

Il s’agit d’une carte qui permet aux jeunes et à tout possesseur de commercialiser ses produits via Internet.

Cela, a-t-il dit, ne fait qu’encourager les jeunes à l’innovation et à la créativité et par conséquent améliorer la compétitivité des entreprises tunisiennes sur le marché international.

Doubler le débit d’Internet constitue aussi un nouveau jalon sur la voie de la démocratisation de l’utilisation des nouvelles technologies par une large population en Tunisie, a développé Fehri.

Il en est de même, l’ouverture chaque samedi de 32 bureaux de la poste tunisienne répartis sur tout le territoire.

D’après lui, cette ouverture ne fait que dynamiser la machine économique, en facilitant les transactions financières pour bon nombre de citoyens, toutes catégories confondues.

Les journées de l’innovation d’El Ghazela se poursuivront jusqu’au 20 mai 2015.

Elles visent, entre autres objectifs, à promouvoir les produits et les services innovants en Tunisie et détecter ainsi les talents innovateurs chez les jeunes diplômés et les étudiants pour booster davantage l’économie numérique dans le pays.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

two × 5 =